En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Soutenance de Renaud Mousty

La fabrique de l'éthique: Enjeux et dynamiques de la formalisation éthique en entreprise.

Thèse de doctorat ès sciences de gestion soutenue le 18 septembreà 14h, en amphi Arago - Ecole polytechnique.

 
Résumé:

Ce travail doctoral se fixe comme point de départ de comprendre l'intérêt des organisations à considérer l'acte de formaliser l'éthique comme performatif. A savoir, que cet acte ne se borne pas seulement à décrire un énoncé - comme les expressions " lutte contre la corruption" ou "protection de l'environnement"  par exemple - mais qu'il participe à sa réalisation. La formalisation éthique est la notion généralement employée pour décrire la profusion d'expressions sémantiques qualifiant un document écrit traitant de l'éthique. Celle-ci a l'inconvénient de masquer une réalité plus confuse, indécise sur le fonctionnement qui donne sens à son utilisation et mobilise les acteurs de l'éthique. Comment se constitue l'acte de formaliser et par là même de conférer le pouvoir de fabriquer des " faits éthiques"? Qui est compétent pour générer un tel pouvoir? Comment émerge et se stabilise ce processus?

La démarche qualitative notamment l'approche ethnographique est ici utilisée comme un moyen d'ouvrir cette "boîte noire" que représente la fabrique de l'éthique. A partir de l'étude de cas d'une entreprise spécifique et de sa mise en perspective par une approche historique, il en émerge un constat: cette "chose" qu'on appelle l' "éthique" appartient au monde des idées. Pour qu'elle puisse s'incarner dans notre monde, elle doit nécessairement passer par un processus de conception. La théorie de l'acteur-réseau est retenue comme technologie de la description. L'analyse proposée met en évidence que le concept de rapport de prescription est un facteur déterminant du processus de fabrique de l'éthique et, par extension, de l'efficacité de la formalisation éthique à encadrer les comportements.