En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Soutenance de Ariadna Anisimov

Revisiter la tempête de Xynthia et les inondations côtières en France : explorer les vulnérabilités aux risques des catastrophes et l’attribution de la responsabilité pour les conséquences

Thèse de doctorat ès sciences de gestion soutenue le 16 octobre 2020 à 14h, en vision conférence

 

Résumé :

 

La thèse revisite la catastrophe de la tempête de Xynthia de 2010 et le procès public qui a suivi en 2014 pour explorer i) les conditions spécifiques de vulnérabilité au risque d'inondation côtière dans la commune de La Faute-sur-Mer (côte Atlantique de la France) et ii) le processus d'attribution de la responsabilité des conséquences de la catastrophe. Une analyse d'études de cas explore les relations entre les composantes dynamiques de la vulnérabilité identifiées et caractérisées comme provenant de divers dispositifs sociaux et institutionnels au sein d'une structure de gouvernance des risques décentralisée en France. L'analyse se concentre sur les faiblesses de gouvernance dans les décisions d'aménagement et développement du territoire dans une zone à risque, les défis de la mise en œuvre des politiques de gestion des risques d'inondation au niveau local, le rôle de la communauté (sensibilisation, culture du risque et participation à des modèles de gouvernance inclusifs) et des incitations liées au régime français d'assurance-réassurance "Cat Nat" pour les risques de catastrophes. Dans le même temps, cette première analyse fournit une base importante pour explorer le deuxième thème de recherche sur l'attribution de la responsabilité des conséquences de la catastrophe, en particulier concernant les pertes humaines. Cette analyse se concentre sur le procès public qui a eu lieu en 2014, où les autorités locales ont été accusées d'homicide involontaire pour la mort des 29 habitants qui se sont noyés chez eux à La Faute-sur-Mer pendant la nuit de la tempête. Sur la base du déroulement du procès et de l'évolution de ce cas d'étude entre 2014 à 2017, l'analyse explore l'ensemble des enjeux pour définir et attribuer aux individus la responsabilité des conséquences des catastrophes déclenchées par un aléa naturel. Ces deux thèmes de recherche sur (i) la vulnérabilité associée aux faiblesses de gouvernance des risques et (ii) l'attribution de la responsabilité des conséquences des catastrophes, ceux-ci sont enrichis par un cadre analytique sur les processus institutionnels et organisationnels qui façonnent la vulnérabilité et les relations responsabilités-risques, qui est présenté dans une revue de la littérature

 

Mots clés : risque de catastrophe, gouvernance, vulnérabilité, responsabilité

Composition du jury :

David ALEXANDER Professeur, University College London, IRDR Rapporteur
Bernard  BARRAQUÉ Directeur de Recherche, AgroParisTech, CIRED Examinateur
Alain JEUNEMAITRE Professeur, Ecole polytechnique, i3-CRG Directeur de thèse           
Freddy VINET Professeur, Université Paul Valéry, GRED Rapporteur