En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

"Social Impact Measurement as a Dynamic Process: A Study in a French Non-profit Organization" in Materiality and Managerial Techniques

Référence:

Julien Kleszczowski & Nathalie Raulet-Croset (2018) "Social Impact Measurement as a Dynamic Process: A Study in a French Non-profit Organization" in Mitev Nathalie, Morgan-Thomas Anna, Lorino Philippe, de Vaujany François-Xavier & Nama Yesh [eds] Materiality and Managerial Techniques. Technology, Work and Globalization, Cham (CH), Palgrave Macmillan, pp. 325-354.

Résumé:

L’évaluation de l'impact social est devenue un sujet de plus en plus important dans le secteur à but non lucratif au cours des dernières années. Afin d'atteindre cet objectif, de nouveaux outils de gestion ont été conçus et mis en œuvre par des organisations à but non lucratif (OBNL). Ce chapitre propose une analyse dynamique de deux processus de construction d’évaluation de l'impact social mis en œuvre dans une grande OBNL. Nous montrons que ces processus consistent en une succession de phases de fermeture et de phases d'ouverture, la première réduisant le spectre d'évaluation et la seconde élargissant le spectre de l'évaluation. Nous montrons que les phases de fermeture sont une réponse aux demandes externes de simplification tandis que les phases d'ouverture visent le maintien de la complexité et correspondent aux enjeux internes. Nous concluons ensuite que l’évaluation de l'impact social est à la recherche d'un équilibre entre ces deux exigences contradictoires et que cet équilibre joue un rôle essentiel dans la conception même de l'outil de mesure.

Mots clefs: reddition des comptes, recherche-action, valeur partagée, complexification, conformité, agence des outils de gestion, valorisation monétaire, quantification, représentation, simplification