En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Innover à l’Envers, Repenser la stratégie et la conception dans un monde frugal

Référence
Christophe Midler, Bernard Jullien & Yannick Lung (2016) Innover à l’Envers,  Repenser la stratégie et la conception dans un monde frugal, Paris, Dunod.

Résumé

L’innovation, c’est généralement la sophistication des produits, l’incorporation de technologies apporteuses de performances plus pointues, mais aussi de coûts. Cette innovation naît dans les pays les plus avancés et se déploie progressivement par dérivées successives vers les pays émergents ou en développement. Deux grands mouvements stratégiques, les stratégies Low cost et la reverse innovation, transgressent cette tradition, constituant en quelque sorte la matrice d’une stratégie d’innovation à l’envers.

La mise en œuvre de telles stratégies est à la fois un enjeu clé pour la pérennité des grands groupes et pose de nombreux problèmes :

  • Comment articuler ces stratégies avec le maintien des business plus classiques sur les marchés traditionnels ?
  • Quelle organisation et méthodologies de conception peut permettre d’adapter les produits aux besoins locaux, alors que la tradition de R&D s’est construite sur les marchés matures occidentaux ?
  • Comment déployer commercialement de tels produits dans les émergents où les réseaux de distribution sont à construire ?

L’objet de ce livre est de répondre à ces questions à la lumière d’une analyse précise d’un cas emblématique, le projet Kwid de Renault, voiture globale conçue avec le partenaire de l’Alliance, Nissan, pour les pays émergents. Cette voiture, commercialisée fin 2015 sur le marché indien constitue un saut terme de rupture de coût (la voiture est commercialisée à partir de 3500€ !), en terme d’ambition industrielle (avec le développement d’un nouveau moteur et une nouvelle boite de vitesse), en terme de périmètre de gamme (une plateforme conjointe pour des produits Renault et Nissan), en terme de marchés visés (Kwid vise d’emblée plusieurs centaines de milliers d’unités sur des marchés variés).

L’ouvrage est organisé en deux parties. La première fait l’analyse du projet Kwid, depuis sa genèse stratégique jusqu’à son déploiement commercial actuel sur le marché indien. La seconde tire les leçons de cette success story emblématique sur trois différents axes :

  1. la caractérisation des disruptions low cost et des organisations de développement qui peuvent les mettre en œuvre. Le livre définit une catégorie d’innovation nouvelle, l’innovation fractale, et montre l’importance de forme de développement produit créatives pour la mettre en œuvre ;
  2. l’analyse du déploiement des stratégies low cost dans les grands groupes occidentaux établis. Le livre montre comment, de la Logan à Kwid, cette stratégie s’est affirmée dans le groupe Renault, en même temps que se construisaient et s’affirmaient les compétences et les méthodologies pour la mener à bien ;
  3. la mise en œuvre de stratégies de d’innovation globalisées en « reverse innovation » dans les groupes multinationaux. Le cas étudié montre l’importance d’une remise en cause des démarches standards élaborées dans les pays développés, en quelque sorte l’inverse des « transplants » tels qu’ils ont été vantés dans les années 1990 sur l’exemple des firmes automobiles japonaises.

Mots-clés

Stratégie à faible coût, innovation inversée, automobile, développement de projets, marché indien