En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Master M4S

Master M4S :

Ce parcours de Master 2 en anglais, organisé par l’École polytechnique sous l’impulsion de la chaire a démarré en septembre 2012 avec un effectif de 8 à 10 étudiants par an, pour arriver, depuis 2016, à des effectifs se situant entre 16 et 22 étudiants. C’est depuis 2015 un parcours du master de mécanique de l’Université de Paris-Saclay, géré et animé par l’École polytechnique. Il se place dans un contexte scientifique et industriel tourné vers la recherche de solutions innovantes, où il devient vital de décrire de plus en plus finement la réponse mécanique des matériaux et des structures, ce qui oblige à travailler à plusieurs échelles, couplées les unes aux autres. Le parcours M4S se propose donc comme un point de rencontre entre trois domaines disciplinaires (mécanique, physique et mathématique), avec une formation poussée sur les aspects fondamentaux de la mécanique des matériaux et des structures, une attention marquée vers les aspects multiéchelle et multiphysique et une approche résolument mathématique. L’objectif pédagogique est la formation à une culture scientifique pluridisciplinaire leur permettant de dialoguer aussi bien avec les physiciens, les mécaniciens, les mathématiciens que les ingénieurs. 

La formation est entièrement délivrée en anglais. Deux experts industriels, Gilles Perrin (Areva) et Christian Fourcade (Renault), donnent des cours fortement inspirés de problématiques industrielles. Tous les autres enseignants‐chercheurs intervenant dans le M4S (parmi lesquels Lev Truskinosky de l’ESPCI, Michel Bornert de l’ENPC, Mathis Plapp du LPMC de l’X, Kim Pham, Sonia Fliss et Yonjun He de l’ENSTA, Paolo Vannucci de l’UVSQ) dispensent des cours qui sont en lien direct avec leurs travaux de recherche. Enfin, les cours enseignés par des enseignants‐chercheurs internationaux invités par l'X (en 2016‐17, Tim Healy de Cornell University, USA ; en 2017‐18, Claudia Comi du Politecnico di Milano, Italie) portent eux aussi sur leurs domaines d’expertise en recherche. L’osmose réelle entre formation et recherche est un des points forts du M4S. Concernant les stages et thèses, des partenaires industriels, parmi lesquels Renault, le CEA, PSA, Safran, EDF et Michelin, recrutent des stagiaires et certains stages se font à l’étranger (USA, Belgique, Luxembourg, etc.). Les étudiants qui poursuivent en thèse/PhD le font dans des établissements d’enseignement supérieur et de recherche (Caltech, ETH, UPMC, ENSAM, etc.) de qualité. De même pour ceux qui rejoignent l’industrie le font dans des groupes très orientés vers la RD (EDF, Areva, CEA, etc.) sur des disciplines proches des thèmes de la chaire.