En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Séminaire arts-sciences LinX-Ladhyx

4 octobre 2016, 10h, bibliothèque Eco-HSS.

 

24/03/2017, 10h45, bibliothèque du LadhyX (batiment 67).

Si les mathématiques ont accompagné depuis toujours la réflexion sur les fondements théoriques de la musique, elles sont devenues incontournables dans l’analyse musicale, en particulier à l’aide de l’ordinateur. Au-delà des aspects théoriques et informatiques, la recherche « mathémusicale » soulève également des questions qui touchent directement à l’acte musical, dont on peut étudier les retombées épistémologiques et cognitives sans une séparation idéologique et souvent caricaturale des diverses pratiques musicales au sein de la musique savante (ou « contemporaine ») ainsi que des musiques dites « actuelles » (rock, chanson, pop, jazz, ...). Quel rôle jouent ou peuvent jouer les différentes représentations des structures et processus musicaux ? Quelle place occupe la formalisation mathématique et la modélisation informatique dans les processus compositionnels ainsi que dans les démarches théoriques et analytiques ? Dans ce survol sur quelques aspects de la recherche « mathémusicale » contemporaine, on discutera l’application de différentes représentations géométriques des structures musicales – de l'horloge chromatique au ruban de Moebius, de la spirale au tore – dans l’analyse automatique du style ainsi que dans la conception de nouvelles formes musicales, utilisées en particulier dans la chanson.

Notice biographique

Diplômé en mathématiques de l’université de Pavie et en piano du conservatoire de Novara (Italie), Moreno Andreatta est docteur en musicologie computationnelle avec une thèse sur les méthodes algébriques en musique et musicologie du XXe siècle. Chercheur au CNRS dans l’équipe Représentations musicales de l’UMR Sciences et Technologies de la Musique et du Son (IRCAM/CNRS/UPMC), il est auteur d’une cinquantaine de chansons en plusieurs langues, principalement sur des textes de poètes tels Pablo Neruda, Mario Benedetti, Virginia Woolf, Wystan Hugh Auden, Rainer Maria Rilke, Pier Paolo Pasolini, Guido Gozzano, Gabriele D’Annunzio, Antonia Soulez, Leonardo Mello...). Membre de l’Oumupo (Ouvroir de musique potentielle) ainsi que membre fondateur du Journal of Mathematics and Music, la revue officielle de la Society for Mathematics and Computation in Music (SMCM) dont il est actuellement le vice-président, il est également codirecteur des deux collections « Musique/Sciences » (IRCAM/Delatour France, avec Jean-Michel Bardez) et « Computational Music Science » (Springer, avec Guerino Mazzola). Il enseigne régulièrement les modèles formels dans la musique pop dans le cadre de la licence « Chanson d’expression française » de l’Université de Bordeaux 3 (resp. Pascal Pistone) ainsi que les modèles mathématiques pour l'informatique musicale au sein du Master ATIAM (acoustique, traitement du signal et informatique appliqués à la musique), dont il est à présent le coordonnateur. Moreno Andreatta est à présent chercheur invité à l’IRMA (Institut de Recherche Mathématique Avancée) et au GREAM (Groupe de recherches expérimentales sur l'acte musical) de l’université de Strasbourg pour un projet sur l’application de méthodes mathématiques au domaine de l’articulation entre la musique savante et les musiques actuelles.