En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Valoriser et protéger le patrimoine

Le LinX conçoit et soutient des opérations de valorisation des collections patrimoniales en partenariat avec le Centre de ressources historiques de l’École polytechnique et d’autres institutions comme l'Université Columbia, l’UVSQ ou encore l’Institut Henri-Poincaré : mise en place d’un portail numérique, organisation d’expositions, films documentaires, etc. Il joue ainsi un rôle pilote dans la protection et la diffusion du patrimoine scientifique, un enjeu que l’Université Paris-Saclay a identifié comme stratégique en créant une structure transversale aux établissements qui la composent : La Diagonale.

 

Une ressource structurante : le Centre de ressources historiques de la BCX

Si la pluridisciplinarité des recherches impliquées dans le LinX  est une richesse, elle nécessite aussi la mise en place de modalités pratiques permettant des convergences entre disciplines. A cet effet, le fond d'archives de l'École polytechnique joue un rôle de ressource structurante (Centre de ressources historiques de la BCX). Célèbre à une échelle mondiale dans le champ de l'histoire des sciences et des techniques, ce fond offre un témoignage unique des évolutions des interactions entre sciences et sociétés du XVIIIème au XXIème siècle : évolutions des sciences et technologies, histoire économique, militaire, des entreprises, de l'enseignement, de l'art, etc.

Il ne s'agit cependant pas plus de faire de ce fond un objet d'étude en soi que de limiter ce projet de laboratoire au champ de l'histoire des sciences et des techniques. Par ailleurs, ce fond ne saurait être envisagé comme une ressource exclusive ; au contraire, les recherches s'appuieront sur des sources multiples (terrains, autres fonds d'archives écrites et orales, bases de données, etc.). L'enjeu des archives de l'École polytechnique tient à ce que celles-ci offrent un corpus commun sur lequel croiser des éclairages de différentes disciplines de sciences sociales, et par là amorcer en acte un dépassement des clivages disciplinaires sur des questions concrètes, bien délimitées et historicisées.