En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Mobiliser l’innovation dans les PME : L’accélateur industriel, solution triple gagnant pour les startups, PME et grands groupes ?

Cahier du Master PIC n°8, juin 2020

Lorenzo Fioni, Christophe Midler  

Résumé

Entre les multiples études sur l’entrepreneuriat dans les startups et les innovations organisationnelles des grands groupes, la question du développement des capacités d’innovation des PME constitue un domaine relativement peu étudié. L’enjeu est pourtant important, du fait à la fois de l’importance économique de ce tissu industriel, et de sa fragilité face à des ruptures technologiques ou de marché.

Le projet PIC a permis d’explorer cette question à partir d’une initiative originale, la création, par une PME, EMC, d’un incubateur pour startups innovantes dans son domaine d’activité. Cette entreprise est sous-traitante de grands groupes automobile et aviation pour la réalisation de tests et essais de moteurs. Spécialiste reconnue dans son domaine, elle est néanmoins confrontée aux dynamiques et incertitudes majeures qui marquent ces secteurs concernant l’adaptation aux normes de dépollution et l’électrification. Pour préparer ces transitions, sa taille et ses capacités financières ne lui permettent pas d’investir dans le développement de capacités de R&D interne lourdes.

Sa stratégie a été de créer un accélérateur industriel d’innovation pour relier des startups innovantes dans son domaine d’activité aux grands groupes du transport, deux mondes dont on vante la complémentarité, mais qui souffrent de différences de cultures et de fonctionnement majeures rendant difficile une coopération effective.

L’hypothèse à la base de cette stratégie originale est que ce dispositif constituerait une solution gagnant-gagnant-gagnant pour les trois catégories d’acteurs impliqués : pour les startups, le travail dans le cadre de l’accélérateur d’EMC leur apporte un soutien précieux en compétence et moyen d’essai lourds dans le domaine de l’optimisation des moteurs d’une part, un accès facilité aux grands groupes d’autre part ; pour les grands groupes clients d’EMC, cette solution constitue un nouveau canal d’open innovation, moins couteux et risqué que les incubateurs internes ; pour EMC, cela permet d’apporter à leurs clients la valeur d’innovation qui lui fait aujourd’hui défaut.

Le projet PIC a permis d’expérimenter la mise en œuvre de cette stratégie, depuis la création de la structure d’incubateur interne jusqu’à sa mise en œuvre sur deux ans. Bien qu’il soit trop tôt pour valider totalement le modèle, et que la crise du Covid19 bouleverse évidemment aujourd’hui sa dynamique, ce Cahier du Master PIC permettra néanmoins de préciser cette stratégie et d’analyser la mise en œuvre effective de sa phase de montée en puissance.

Télécharger le texte intégral