En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Dossier n°1 : Du POC au produit final: le difficile chemin de l’innovation du Lab à l’offre finale

 

Présentation du dossier : Christophe Midler

L’une des tendances fortes des démarches d’innovation actuelles est de mettre l’accent sur l’importance des « Proofs of Concept » ou « POC », qui constituent l’aboutissement des travaux de créativité amont. Les POC sont les matérialisations des idées nouvelles, donnant à voir concrètement, au-delà du discours ou du calcul abstrait, ce que peut être l’innovation à venir. L’importance des POC dans les processus de conception des innovations n’est plus à démontrer. Les travaux du courant du Design Thinking (T.Brown, 2008 ; Lockwood, 2009 ; Liedtka, 2015) comme du management en R&D (Thomke, 2003) l’ont amplement montré : leur conception constitue un cadre intégrateur précieux pour faire collaborer les différentes expertises en phase de créativité (Terwiesch & Loch, 2004 ; Nicolini, Mengis & Swan, 2012 ; Bogers, & Horst, 2014) ; ils jouent un rôle clé dans les évaluations et les décisions de « go no go » qui jalonnent le parcours des innovations dans les entreprises (Ulrich & Eppinger, 2008) ; ils aident à stimuler la créativité (Ewenstein &Whyte. 2009 ; Ben Mahmoud-Jouini, Midler, Cruz & Gaudron, 2014) et permettent d’anticiper certains problèmes qu’il va falloir surmonter dans les phases ultérieures de la conception (Carlile, 2002 ; Seidel & O’Mahony, 2014); ils servent souvent à recueillir le retour des clients potentiels pour apprécier l’attractivité du concept et ajuster la conception de l’innovation (Lynn, Morone, & Paulson, 1996) ; ils peuvent même participer au financement du processus, lorsque ces POC sont effectivement vendus à certains clients impliqués dès l’origine dans la phase créative.

Mais si les POC sont indispensables, que se passe-t-il après ? Le POC est-il la préfiguration exacte de la future innovation ? Le succès de l’accueil d’un POC est-il la garantie d’une commercialisation rapide et réussie de l’innovation qui lui est associée ?  Que faut-il finalement en attendre et comment les différents acteurs du management de l’innovation peuvent ils se saisir de cet outil de création collective ?

Ce dossier réunit cinq contributions qui permettent d’éclairer ces questions, à partir de contextes différents et de problématiques complémentaires. Le lecteur y trouvera un repérage des problèmes posés par cette trajectoire du POC au marché ainsi que la mobilisation des méthodologies et théories mises en œuvre à cette étape, avec un souci de précision et d’objectivité qu’on ne trouve pas toujours dans les ouvrages normatifs.

Ces contributions permettent de replacer les POC comme des pièces certes importantes mais à elles seules incomplètes dans le processus d’innovation de la firme. Ce n’est que par la réunion du puzzle global que leur potentiel d’efficacité peut être atteint. Les dossiers suivants de ce site se centreront sur d’autres pièces de ce puzzle de l’entreprise créative.

Références

S. Ben Mahmoud Jouini, C. Midler, V. Cruz et N. Gaudron (2013), Creative artefacts: How stimulators, demonstrators and prototypes contribute to the creative processes ? Actes de International New Product Development Conference, Paris, juin

Bogers, M., W. Horst. 2014. Collaborative Prototyping: Cross-Fertilization of Knowledge in Prototype-Driven Problem Solving, Journal of Product Innovation Management 31 (4): 744–764.

Brown, T. 2008. Design thinking. Harvard Business Review 86 (6): 84–92.

Carlile, P. R. 2002. A pragmatic view of knowledge and boundaries: Boundary objects in new product development. Organization Science 13 (4): 442–455

Ewenstein, B. and J. Whyte. 2009. Knowledge practices in design : The role of visual representations as « epistemic objects ». Organization Studies, 30(1):7-30

Liedtka, J. 2015. Perspective: linking design thinking with innovation outcomes through cognitive bias reduction. Journal of Product Innovation Management, 32(6), 925-938.

Lockwood, T. (Ed.). 2009. Design thinking: Integrating innovation, customer experience, and brand value. New York: Design Management Institute/Allworth Press.

Lynn, G. S., Morone, J. G., and A. S. Paulson, 1996. Marketing and discontinuous innovation: the probe and learn process. California management review, 38(3), 8-37.

Nicolini, D., J. Mengis, and J. Swan. 2012. Understanding the role of objects in cross-disciplinary collaboration. Organization Science 23 (3): 612–629.

Seidel, V.P. and S., O’Mahony, 2014,  Managing the Repertoire: Stories, Metaphors, Prototypes, and Concept Coherence in Product Innovation. Organization Science, 25(3): 691-712.

Terwiesch, C., and C. H. Loch. 2004. Collaborative prototyping and the pricing of custom-designed products. Management Science 50 (2): 145–158.

Thomke, S. H. 2003. Experimentation matters: unlocking the potential of new technologies for innovation. Harvard Business Press.

Ulrich, K. T., and S. D. Eppinger. 2008. Product design and development (4th ed.). New York, NY: McGraw-Hill.