En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Un article consacré à la technique CPA dans le numéro 61 des Reflets de la Physique

Il y a un avant et un après l’article publié en 1985 par Donna Strickland et Gérard Mourou faisant la démonstration de l’amplification par dérive de fréquence (CPA pour Chirped pulse amplification).

Le dossier "Générer des impulsions laser ultra-brèves de très haute intensité : la technique du CPA" du numéro 61 de Reflets de la physique (mars 2019) - Frédéric Druon(Lab. Charles Fabry), Marc Sentis (LP3), François Salin (Ilasi Laser), Catherine Le Blanc (LULI), Pascal Salières (LIDyL), Fabien Quéré (LIDyL) et Philippe Zeitoun (LOA), a pour but de donner une vue d’ensemble de cette technologie et de ses différentes implications.

Le principe de l’amplification par dérive de fréquence est d’abord présenté, avec son développement dans le monde des lasers. Ensuite, sont décrites les applications industrielles relatives au micro-usinage et à l’ophtalmologie, qui concernent les intensités moyennes (1013 - 1014 W cm-2). Les applications à la recherche couvrent les intensités plus fortes (1014 - 1018 W cm-2), qui permettent la génération d’impulsions ultra-courtes et de sources nouvelles de photons et de particules, jusqu’à la ultra-haute intensité (1018 - 1022 W cm-2 et au-delà...) et les lasers multipétawatts.

Lire en ligne

Télécharger le pdf