En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Conception in silico de nouveaux matériaux et interfaces

Que fait-on ?

Notre équipe est active dans l’étude théorique des défauts de la structure atomique, défauts ponctuels ou défauts étendus tels que des macles, joints de grains ou dislocations.

Comment le fait-on ?

Nous cherchons par le calcul une solution pour nous affranchir du défaut, ou le favoriser.

Une boucle récursive entre structure et propriété peut être envisagée à l’échelle quantique grâce aux puissances de calculs accessibles sur les calculateurs nationaux (GENCI).

Pourquoi le fait-on ?

L’étude des défauts de basse énergie est utile pour concevoir de nouveaux matériaux et/ou de nouvelles propriétés.

Ainsi, des nouvelles phases de carbure de bore [1] ont été prédites à haute pression (pour en savoir plus, texte en français).

En outre, des mécanismes significatifs sur la fatigue et la plasticité ont été découverts dans les métaux cubiques à faces centrées [2] et hexagonaux [3].

Brevet

WO Patent App. PCT/EP2014/066,570, (2015)

Références  

[1] A. Jay, N. Vast, J. Sjakste, O. Hardouin Duparc, Carbon-rich icosahedral boron carbide designed from first principles, Applied Physics Letters (2014)

[2] Z. Fan, O. Hardouin Duparc, and M. Sauzay, Molecular dynamics simulation of surface step reconstruction and irreversibility under cyclic loading, Acta Materialia (2016)

[3] L. Liang and O. Hardouin Duparc, First-principles study of four mechanical twins and their deformation along the c-axis in pure α-titanium and in titanium in presence of oxygen and hydrogen, Acta Materialia (2016)