En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Lucia Reining, lauréate du prix Gentner-Kastler 2020


 

D'origine allemande, Lucia Reining a réalisé sa maitrise à Aix La Chapelle, son doctorat à Rome, et est aujourd’hui Directrice de recherche de classe exceptionnelle CNRS au Laboratoire des Solides Irradiés, École Polytechnique, CNRS, CEA.
 
Ses approches théoriques de la physique de la matière condensée et plus particulièrement la spectroscopie théorique et les structures électroniques, lui valent une large notoriété internationale. Reconnue pour ses talents scientifiques et son impact dans les collectifs, l’apport de Lucia Reining est recherché dans différents comités allemands et européens.
 
Elle est un des membres fondateurs de l’ "European Theoretical Spectroscopy Facility" où son apport est reconnu comme déterminant.
Parmi ses contributions scientifiques majeures, citons en particulier ses calculs de spectres optiques incluant les effets d'interaction électron-trou, appelés aussi effets excitoniques. En allant au-delà des approches de calcul semi-empiriques existantes qui permettaient de résoudre l'équation Bethe-Salpeter, avec ses collaborateurs elle a introduit une approche « premiers principes » qui part du cadre de la théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT). Ces calculs restent l'état de l'art dans le calcul des spectres optiques.
Elle a su combiner les avantages des théories perturbatives du problème à N-corps et de la DFT dépendant du temps en développant des approches unifiées. Ceci a donné naissance à toute une série de développements, par exemple pour les excitons, avec des applications les plus variées (graphène, nanotubes, etc...).
Lucia a également apporté des avancées significatives dans l'étude des théories de perturbation du problème à N-corps. A son actif également, l'utilisation particulière des fonctions de Green dans divers problèmes spectroscopiques et une nouvelle exploration des équations fonctionnelles différentielles de Kadanoff-Baym ont permis de calculer et comprendre les propriétés de matériaux importants dans les technologies actuelles.
Lucia Reining a su transformer des formalismes très abstraits en outils très concrets pour calculer les propriétés de matériaux du quotidien. Ses avancées se retrouvent dans le livre “lnteracting Electrons: Theory and Computational Approaches” dont elle est co-autrice avec Richard Martin et David Ceperley en 2016.
Lucia Reining a reçu des distinctions prestigieuses, la médaille d'argent du CNRS en 2003 et une "advanced ERC" en 2012. Ses qualités pédagogiques sont unanimement reconnues par la régularité des invitations à des conférences internationales. Son impact pour attirer de jeunes scientifiques – toutes nationalités confondues - dans la physique est un autre aspect de sa personnalité.
Lucia Reining a indéniablement apporté des contributions majeures dans le domaine de la physique de la matière condensée théorique, plus spécifiquement dans le calcul des structures électroniques et la spectroscopie. C'est la raison pour laquelle la DPG et la SFP sont heureuses de lui décerner le prix Genter-Kastler 2020.