En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

L'installation SIRIUS

           

L’installation SIRIUS du Laboratoire des Solides Irradiés (UMR 7642 CEA – CNRS – Ecole polytechnique) est une plateforme d’irradiation avec des électrons de haute énergie constituée d’un accélérateur d’électrons, de deux postes d’irradiation (avec en particulier la possibilité d’effectuer des irradiations à forts courants et à basses températures), et d’un certain nombre de dispositifs d’études en ligne comme des méthodes spectroscopiques (absorption UV-Visible, luminescence) et des méthodes électriques (mesures de conductivité, électrochimie). L’installation SIRIUS est prévue pour fonctionner 300 jours par an et se veut ouverte à une large communauté d’utilisateurs au niveau national et international. C’est également un accélérateur conçu comme complémentaire des autres outils d’irradiation comme les faisceaux d’ions. A ce titre, SIRIUS fait partie du réseau national d’accélérateurs pour l’étude des matériaux sous irradiation EMIR.

L’installation SIRIUS comporte plusieurs éléments essentiels, à savoir :

-    Un accélérateur Pelletron (fig. 1) de nouvelle génération avec des électrons de forte énergie (150 keV – 2.5 MeV) et à fort courant (150 nA – 200 µA) fabriqué par la société NEC.

Figure 1 : Vue de l’accélérateur NEC Pelletron dans la salle machine de l’installation SIRIUS

-    Un nouveau système cryogénique (fig. 2) permettant d’irradier jusqu’à 20 µA à basse température (20 K).

Figure 2 : Système cryogénique permettant d’effectuer des irradiations à 20 K

-    Deux lignes d’irradiation indépendantes associées (fig. 3) à un système de repositionnement rapide et fiable de différents bâtis expérimentaux sur les postes d’irradiation.

Figure 3 : Lignes d’irradiation

-    Des méthodes d’analyse in situ comme des mesures électriques (conductivité et effet Hall), optiques (absorption, photoluminescence résolue en temps, cathodoluminescence) et électrochimiques.

Pour tout renseignement, Nous contacter