En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Ambassador's speech (in french) (Moscow 2013)

La signature d’un mémorandum d’entente franco-russe est toujours un évènement important pour la coopération entre nos deux pays. D’une part elle signale un engagement mutuel, qui concrétise des mois, parfois des années, de discussions et de collaborations. D’autre part, elle attire chaque fois l’attention sur un domaine d’activité différent, nous rappelant ainsi la variété et la qualité de nos relations.

Ce qui nous rassemble aujourd’hui est l’un des points historiquement forts de ces relations entre France et Russie : la science fondamentale. Il s’agit ce soir d’affirmer une volonté commune de s’engager vers la définition d’un nouveau paradigme pour la physique des hautes énergies. C’est à la lumière, sous la forme extrême que constitue le laser, que sera dévolu le rôle principal pour affiner notre connaissance des lois fondamentales de la physique.

Je tiens donc à féliciter l’Ecole Polytechnique, le Commissariat à l’Energie Atomique, l’université MePhi, l’Institut de Physique Appliquée de L’Académie des Sciences, sans oublier la plateforme IZEST dirigée par Gérard Mourou et Toshiki Tajima, pour ces projets communs de très haut niveau scientifique. Je tiens d’ailleurs à saluer également les partenaires internationaux de ces projets.

Nous n’oublions pas qu’il s’agit aussi d’une aventure humaine qui s’accorde parfaitement avec la conception affirmée par le Ministère des Affaires Etrangères, d’une diplomatie économique. En l’occurrence, ces mémorandums d’entente sont à considérer dans le contexte du projet russe MegaScience de très grandes infrastructures scientifiques, qui envisage la réalisation d’un laser de puissance à Nijni Novgorod. Je suis certain qu’une grande entreprise française ayant une expérience substantielle dans ce domaine, Thalès Optronique, se portera candidate pour cette réalisation, un mémorandum d’entente ayant déjà été signé en ce sens.

Je me réjouis donc d’accueillir à la Résidence ces signatures, qui annoncent des développements féconds pour les échanges scientifiques et technologiques entre la France, la Russie, et leurs partenaires internationaux.

Cérémonie de signatures